Les Gorges de l’Ardèche

Présentation des gorges

lesgorgesdelardechepont-d-arc

Les Gorges de l’Ardèche sont connues dans le monde entier pour être un terrain de jeu estival remarquable. Les formations géologiques très particulière ont été creusées par la rivière au cours des millénaires. Il en résulte des gorges parfaitement adaptée aux sports d’eaux vives dont le canoe kayak en est le principal représentant. La composition calcaire de la roche permet des formations karstiques de type grotte ou aven que l’on peut visiter une grande partie de l’année (on citera les principales : aven d’orgnac, grotte de la coccalière, grotte de la madeleine et plus récemment caverne du pont d’Arc mieux connue sous le nom de grotte Chauvet).

gorges_ardeche2gorges-ardechegorges-ardeche

Situation Géographique

Les Gorges de l’Ardèche au sens strict commencent à Vallon pont d’Arc et finissent à Saint Martin d’Ardèche. C’est sur cette portion enclavée qu’on peut réellement parler de « gorges ».

Vous pouvez vous procurer la carte IGN des Gorges de l’Ardèche, de Bourg-Saint-Andéol à Vallon-pont-d’Arc, pour vous permettre de découvrir cet espace unique qu’est la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche, de Vallon-pont-d’Arc à l’arrivée de la rivière de l’Ardèche dans le Rhône… Idéal pour les randonneurs, les cyclistes, la descente de l’Ardèche et la circulation pratique en voiture : une carte indispensable pour votre séjour en Ardèche sud et dans les gorges de l’Ardèche ! Retrouvez toutes les cartes IGN de l’Ardèche sur le site d’Ardeche Randonnée.

Éléments Climatiques et hydrologiques

Les gorges de l’Ardèche, comme toutes les rivières ont des variations de débits, même si les barrages permettent d’assurer un niveau constant notamment l’été.
De fortes pluies, comme au printemps et à l’autonome peuvent faire monter le niveau des eaux, avec parfois des restrictions pour la navigation des canoë-kayakistes… Vigicrue est donc un service qui vous propose un panel d’information sur les hauteurs d’eau et les débits sur 1 à 7 jours pour de nombreuses rivières et notamment les gorges de l’Ardèche avec la station de Vallon-pont-d’Arc. Pour compléter ces informations, vous pouvez également consulter les chiffres de la station hydrométrique de Vallon-pont-d’Arc, avec la côte, le débit et les pluies : ici.

templiers11_3

Comment s’y rendre ?

Les gorges de l’Ardèche sont longées par une route départementale, la D290, taillée à même la falaise qui longe la rivière entre Sauze et Salavas. Par sa succession de petit tunnel incrusté dans la roche et ses méandres bitumeux qui surplombe les canoë et kayak en pleine descente, la route touristique des gorges de l’Ardèche permet une balade motorisée des plus agréables pour les yeux.

Depuis Valence

Suggestion d’itinéraire pour une promenade à motos et en voiture jusqu’au gorges de l’Ardèche depuis Valence, pour une journée de découverte et pourquoi pas, dès le mois d’avril, profitez d’une descente des gorges de l’Ardèche en canoë-kayak : voir ici

Préhistoire

bestiaires-peints-murs-caverne-pont-arc-grotte-chauvetConnaissez-vous l’aurochs, le mégacéros, le bœuf musqué ? Où mieux qu’en Ardèche pourrez-vous saisir la beauté et la force des peintures paléolithiques ? Entre une baignade dans les eaux fraîches de l’Ardèche, une balade en VTT, une descente en canoë ou kayak et la découverte d’un site d’escalade, venez découvrir un monde souterrain, un monde de cavernes où les jeux de lumières révèlent un passé révolu.

Devenez archéologue et partez à la rencontre de ces témoignages incroyables laissés par ces hommes du passé. L’homme a laissé l’empreinte de son passage : il y a 300 000 ans, des chasseurs campaient déjà dans les grottes qui ornent les Gorges de l’Ardèche… Qui étaient-ils ? Comment vivaient-ils ? Durant les milliers d’années qui composent la préhistoire, l’homme fut toujours présent en Ardèche, où il laissa le plus fabuleux des bestiaires en peintures rupestres : ce sont plus de 20 grottes ornées qui recèlent un trésor de connaissance…

La Réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche

Les Gorges de l’Ardèche sont l’une des cent cinquante-trois réserves qui protègent les joyaux naturels de la France, métropolitaine et d’outre-mer. Les Gorges de l’Ardèche attirent chaque année près d’un million de personnes en quête de nature sauvage, de loisirs vert ( randonnée, escalade, descente en canoë-kayak, VTT…). Comment concilier sauvegarde de la nature, développement des infrastructures d’accueil, sécurité et valorisation de l’espace ? Comment faire en sorte que les Gorges gardent leur richesse et leur diversité, tout restant ce patrimoine accessible qui fait tant rêver ? C’est pour répondre à cet enjeu que l’Etat a créé il y a près de 40 ans, la Réserve nationale des Gorges de l’Ardèche. Elle est née le 18 janvier 1980 : sa gestion est confiée au SGGA (syndicat de gestion des Gorges de l’Ardèche), regroupant 13 communes environnantes. Depuis 1998, ses compétences se sont accrues car la basse Ardèche a été intégrée au réseau Natura 2000.

Missions de la réserve naturelle :

  • Protéger : par la protection de la faune et la flore et l’élaboration de réglementations strictes (interdiction de camping sauvage, de feu, de prospection clandestine…) appliquées par les agents de la réserve, par la conception et la mise en œuvre d’un plan de gestion et de restauration qui dissuade tout aménagement touristique dans un périmètre de 1500 hectares.
  • Etudier : par le suivi scientifique, qui est là pour évaluer et continuer les recherches sur le patrimoine exceptionnel des Gorges: faune et flore, mais aussi richesses géologiques et archéologiques…
  • Eduquer : par la promotion d’un tourisme responsable : accueil et information du public , animations pédagogiques, création d’itinéraires, ouverture de musées, création des deux bivouacs de Gaud et Gournier notamment.

Le Syndicat de Gestion des Gorges (syndicat mixte)

Le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche (SGGA) a pour origine le Syndicat Intercommunal des Gorges de l’Ardèche et de sa Région Naturelle (SIGARN) créé en 1996 avec pour objectif de « rechercher un juste équilibre et une synergie entre aménagement du territoire, développement touristique, respect des activités humaines, du patrimoine et de l’environnement. » Le SGGA dispose de nombreux partenaires, bien au delà du territoire concerné : « Avec l’aide de la Communauté Européenne, l’état, la Région Rhône-Alpes, les Départements de l’Ardèche et du Gard et les multiples partenaires associatifs concernés, les 16 communes du SGGA participent activement à la gestion de l’espace dans un souci de développement durable et concerté ». Pour en savoir plus, visitez le site du syndicat intercommunal.

Espèces remarquables d’animaux

2-observation-castor-canadaLe bruit furtif d’un castor qui disparaît au détour d’un rocher, le chant bruyant de la grenouille, la silhouette gracieuse des hérons cendrés qui viennent boire au petit matin, la présence majestueuse d’un aigle qui plane dans le ciel…

Autant de souvenirs émerveillés qui marqueront votre séjour en Ardèche. L’Ardèche recèle de nombreuses espèces d’animaux, qui ne sont pas toutes connues et qui font l’objet d’une surveillance et de recherches constantes : ouvrez grands vos yeux et vos oreilles pour ne pas manquer ses habitants discrets… La rivière abrite une centaine d’espèces d’invertébrés (vers, crustacés, mollusques…) qui s’abritent dans les rochers.

Dans ses eaux parfois tranquilles, parfois tumultueuses, on distingue depuis son canoë les ombres furtives des poissons : le barbeau, le chevaine et le hotu bien sûr, mais aussi le rare apron et les grands migrateurs comme l’anguille et l’alose feinte… Le castor est l’animal emblématique des Gorges, mais on y trouve aussi des ragondins, des rats musqués et même quelques loutres. Les salamandres se dorent sur les rochers, crapauds et grenouilles font retentir leurs chants, pendant que la couleuvre vipérine et à collier glisse dans l’eau. On peut aussi apercevoir un clinche plongeur, une bergeronnette grise, un martin-pêcheur ou un guêpier, plus rarement, un héron cendré ou une aigrette… et parfois même un balbuzard, si la chance nous sourit. Sangliers et chevreuils, lièvres, blaireaux et renards sont communs dans les fourrés, bien que difficiles à surprendre. Dans la forêt et la garrigue, on peut écouter les oiseaux : éperviers, palombes, fauvettes… tandis que dans l’air d’été résonne le chant des cigales. On y croise papillons et libellules, ainsi que de nombreux insectes ( criquets, abeilles, grandes sauterelles, mantes religieuses, fourmis, araignées, coléoptères…).

Pendant votre descente des Gorges, munissez-vous de jumelles et observez les falaises :
Peut-être verrez-vous les silhouettes furtives d’une genette, d’une fouine ou d’une chèvre sauvage. Mais les roches inaccessibles sont surtout le royaume des oiseaux : faucon pèlerin et hibou grand-duc s’y cachent, les vautours fauve et les choucas des tours y nichent, quelques grands corbeaux et même les superbes aigles de Bonneli y promènent leurs grandes envergures, tandis que les martinets, les hirondelles de rochers et les merles bleus animent l’air de leurs pépiements. Dans les milieux rupestres, il faut faire particulièrement attention : certaines espèces viennent s’y réfugier ou y hiberner. Mais les reines des grottes, ce sont les chauve-souris, qui sont malheureusement les principales victimes des dérangements constants…

La faune des Gorges de l’Ardèche est donc multiple, mais fragile : si certaines espèces sont revenues depuis la création de la Réserve, l’effort doit être poursuivi et il nous faut tous redoubler de précautions pour aller à la rencontre des animaux qui peuplent l’Ardèche et ces Gorges.

La Flore

genc3a9vrier-de-phc3a9nicie-3Après avoir évoqué précédemment la faune des gorges de l’Ardèche, voici une rapide présentation de la flore que l’on peut trouver autour de la rivière. Quel est le point commun entre le poétique cheveu de Vénus, l’asperge sauvage, l’orchidée et le cerisier de Sainte-Lucie ? Ils font partie des 500 espèces végétales qui font de la Réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche ce magnifique camaïeu de couleurs et de formes…

Les Gorges sont au carrefour de plusieurs milieux et bénéficient de ce mélange peu commun : lisière nordique de la garrigue méditerranéenne, elles sont aussi l’ultime bastion de certaines espèces septentrionales. En contemplant la nature sauvage des Gorges, on pourrait croire qu’il s’agit d’un milieu préservé, mais les hommes ont pourtant contribué à ce foisonnement d’espèces ! En créant des pâturages, ils ont participé au développement de garrigues. On y retrouve la végétation méditerranéenne typique, qui embaume l’air de senteurs du Sud : thym, lavande et sarriette composent un bouquet odorant. Les genévriers s’y plaisent, ainsi que le buis, le cade, le térébinthe…

Plus sauvages, les forêts sont composées majoritairement de chênes verts sur les versants et blancs en fond de vallées, favorisés par les coupes pratiquées par les charbonniers qui cherchaient des espèces à exploiter. En automne, l’érable de Montpellier dévoile son feuillage flamboyant dans les vallons les plus frais. En bord de la rivière Ardèche, on peut trouver des espèces résistant aux crues ( saules, peuplier noir, sureau…) et des plantes herbacées ( pavot cornu, lampourde…). Sur les falaises inaccessibles, on peut trouver les espèces les plus rares, protégées et observées de près : iris nain, biscutelle à feuille de chicorée, asplenium de Pétrarque et même une espèce endémique du Massif-Central : le centranthe de Lecoq, Le genévrier de Phénicie, qui se nourrit de rien, peut y pousser tranquillement, certains auraient d’ailleurs 1500 ans !

C’est un vrai paradis de botaniste et de photographe, qu’il faut préserver et protéger : n’hésitez donc pas à embarquer un livre de botanique sur votre canoë lors de votre descente des gorges de l’Ardèche pour mieux apprécier ces merveilleux trésors naturels qui défilent sous vos yeux. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez contacter la société Botanique de l’Ardèche (Botanique en Ardèche) ou acheter un livre sur la flore ardéchoise ou plus particulièrement de la réserve naturelle.

Les Aires de Bivouac (Gaud et Gournier)

bivouac-de-gournier-BRIl existe 2 bivouacs au sein des Gorges (Gaud et Gournier). Dans l’ensemble du périmètre de la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche, le bivouac sauvage est strictement interdit. En effet, le bivouac et le camping sauvage sont sources de dérangements pour le milieu naturel (bruit, feux, piétinements, dépôt d’ordures…) et il est dangereux pour ceux qui le pratiquent (risque de crue de l’Ardèche, lâcher de barrage, incendie…).

Afin de vous permettre de passer une nuit, notamment si vous faites la descente des gorges en deux jours, deux bivouacs ont été aménagés pour vous permettre de passer une nuit dans les gorges de l’Ardèche : le bivouac de Gaud et le bivouac de Gournier.

Le bivouac de Gaud est le moins fréquenté et se situe au tiers de la descente, alors que le bivouac de Gournier est à la moitié de la descente avec une fréquentation plus destiné aux randonneurs pédestres. Ces aires de bivouacs vous proposent un confort basique (sanitaires, douches froides, barbecues collectifs avec charbon fourni, tables, eau potable, poste de secours) pour un séjour idéal en pleine nature et nécessite de respecter la tranquillité des lieux pour le confort de tous la sauvegarde de la nature. Depuis l’an 2000, la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche dispose d’une période réglementée (arrêté préfectoral n°2006-142-3 du 22 mai 2006 portant règlement intérieur de la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche) pour les descentes de 2 et 3 jours avec bivouac. Le fonctionnement est simple : Vous devez contacter la centrale de réservation pour obtenir les tickets qui vous donneront accès aux aires de bivouacs.

Les places sont limités, il est important de réserver à l’avance même si des solutions alternatives d’hébergement existent si les bivouacs sont complets. Les 2 bivouacs sont gérés par le syndicat mixte de la réserve des gorges. Ceux qui effectuent une descente de l’Ardèche sur 2 jours pourront, s’ils le souhaitent, dormir sur un bivouac aménagé par le personnel de la réserve naturelle. Toutefois, les places sont limitées et seul le syndicat pourra vous renseigner sur les disponibilités et effectuer une réservation pour vous. Il n’est pas rare que les touristes se trompent en réservant leur descente de 2 jours en pensant que le bivouac fait partie de la prestation. Or, aucun loueur n’est en capacité de faire la démarche à votre place. Devant les dégradations et les incidents du passé, le règlement sur les bivouacs s’est considérablement durci au fil des ans. Il n’est par exemple pas autorisé d’amener de l’alcool sur les bivouac. N’hésitez pas à vous renseigner sur le site de la réserve pour toutes questions relatives à l’hébergement dans le bivouac.

En savoir plus sur les bivouacs (sur le site Officiel des Gorges de l’Ardeche) : Bivouac de Gaud / Bivouac de Gournier / Réservation d’un Bivouac

Le Pont d’Arc

pont-darcLe Pont d’Arc est l’emblème de Vallon pont d’Arc et plus largement de l’Ardèche Méridionale. Il constitue à lui seul un des principaux attraits touristiques car il est à la fois unique au monde, parfaitement conservé et très singulier.

D’une hauteur de 54 mètres et d’une largeur de 60 mètres, cette arche naturelle est fort connue des amateurs de la descente des gorges de l’Ardèche (exemple ici : http://www.canoe-kayak-lavernede.com/descente-gorges-ardeche.html) car les canoës et kayaks peuvent y passer dessous et procurer une sensation unique de grandeur.

Le pont d’Arc est un phénomène géologique unique qui a été creusé par le cours d’eau de l’Ardèche dans le plateau calcaire en perçant la roche pour laisser place à une arche de pierre laissant passé la rivière : passage incontournable lors de la descente en canoë-kayak de la rivière, le pont d’Arc est aussi surnommé la « porte d’entrée naturelle des gorges de l’Ardèche« .

Le pont d’Arc, qui enjambe les gorges de l’Ardèche (et reste un des seuls passages naturels pour traverser les gorges), est connu depuis longtemps et a fait l’objet de bien des légendes et recherches… Exemple avec la description du pont d’Arc, dans les « merveilles du monde ou les plus beaux ouvrages de la nature et des hommes, répandus sur toute la surface de la Terre« , ouvrage destiné à l’instruction des jeunes personnes par M. le Chevalier de Propiac, membre de l’académie de Dijon, 8e édition en 1832 :

Ce magnifique monument, dont il parait que certain que la nature a fait les frais, est situé dans le Vivarais. Une courte description en donnera une juste idée. Un seul bloc de marbre grisâtre, appuyé sur deux montagnes, et élevé d’une hauteur de près de 200 pieds au dessus de la rivière d’Ardèche, y forme ce pont, le plus hardi et le plus majestueux que l’on puisse voir.

L’ouverture de ce pont offre une voûte haute de 90 pieds depuis la clef jusqu’au niveau moyen de la rivière, et large de 163 pieds, prise d’une pile à l’autre. Toutes les traditions s’accordent à faire présumer que le lit de la rivière ne passait pas anciennement au-dessous de ce pont, mais que ses eaux refluaient le long d’une des montagnes qui en forme aujourd’hui la base, d’où l’on peut conclure que ces eaux, après avoir minée pendant des siècles entiers la partie inférieure du roc, sont parvenues à s’y frayer un passage.

Assurer que la main de l’homme n’a point l’opération de la nature, et n’a point achevé ce qu’elle avait commencé, serait peut-être téméraire.
Tout ce que l’on sait, c’est que depuis le séjour que les Romains ont fait dans ces contrées, ce pont a constamment servi de passage pour aller des Cévennes dans le Vivarais, et que les précipices affreux qui se trouvent dans son voisinage ne permettent pas de passer autre part l’Ardèche.

La Plage du pont d’Arc

plagepontdarcla-plage-qui-fait-des-vagues-au-pont-d-arc-des-baigneurs-mit_425352_510x255
L’accès à la plage est gratuit. La plage n’a toutefois que peu d’intéret, outre une vue imprenable sur le pont d’arc mais il y a généralement beaucoup de monde sur un espace assez restreint ce qui ne donne pas envie de rester très longtemps.

Comment y aller ?

Pour se rendre au pont d’Arc, rien de plus simple :

  • En voiture, prendre la route des gorges puis continuer tout droit jusqu’au pont d’Arc.
  • En bateau, selon la descente que vous effectuerez vous passerez sous le pont d’Arc. Renseignez vous auprès de votre loueur qui saura vous renseigner
  • En navette

Vous pourrez ensuite descendre sur la plage de sable qui fait face au pont d’Arc. Attention toutefois à ne pas trop espérer de quiétude en cet endroit car comme nous l’avons signaler plus haut, il s’agit d’un attrait touristique majeur de la zone et nombreux sont celles et ceux qui souhaitent l’admirer. La plage n’étant pas bien grande, on se croit vite sur la côte d’Azur l’été.

➙ Retrouvez le Pont d’Arc sur Google Maps
➙ Quelques Images du pont d’Arc en libre téléchargement sur Wikimedia

La Grotte Chauvet-Pont d’Arc

Historique de la découverte de la cavité

Le 18 décembre 1994, trois spéléologues ardéchois (Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire) découvrent, éblouis, le tableau saisissant laissé par ces artistes de la Préhistoire. Ils viennent de faire une découverte majeure, le plus ancien site orné connu au monde et l’un des plus beau.

L’espace de restitution : Caverne du pont d’Arc

A Vallon Pont d’Arc , vous pourrez découvrir l’espace de restitution (fac-similé) de la Grotte Chauvet, ouvert depuis le 25 avril 2015, et qui présente l’ensemble des peintures et sculptures de la grotte et tente de reproduire la grotte quasi à l’identique (ce qui n’est vraiment pas loin il faut bien le dire). Le résultat est assez bluffant comme en témoignent les nombreux commentaires élogieux trouvés sur Internet (voir par exemple sur Trip Advisor) et la fréquentation record enregistré depuis son ouverture en 2015.

La Grotte Chauvet (ou « Grotte Ornée du Pont d’Arc ») classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO est, quant à elle, désormais définitivement fermée au public. Vous pouvez en revanche la visiter uniquement en « virtuel » (voir lien ci-dessous) ou voir la porte d’entrée de la grotte très très bien gardée un peu comme les joyaux de la couronne à Londres !

Liens relatifs à la Grotte Chauvet :
Site de la Caverne du pont d’Arc (Infos et Réservation)
La Grotte Chauvet (visite virtuelle)
Se rendre à la Caverne du pont d’Arc (google map)
Emplacement exact de la « vraie » grotte Chauvet (google map)

Tourisme autour des gorges

Les Gorges de l’Ardèche et leur situation si particulière en font un endroit idéal pour les activités sportive / touristiques / récréatives pour les visiteurs estivaux (selon les années la période peut débordée sur le printemps et l’automne).

Activités sportives

Le Canoe Kayakcanoe-ardeche dans l’Ardèche

On dénombre environ 35 loueurs de canoe Ardèche dont loulou bateaux par exemple qui sont en grande majorité sur la commune de Vallon Pont d’Arc et ses environs proches.

Envie de descendre les gorges de l’Ardèche en passant par le pont d’Arc et au départ de Vallon en Ardèche méridionale ? Quelque soit votre niveau, en famille, entre ami(e)s ou en couple, de nombreuses entreprises de location vous proposent un panel de descentes des gorges de l’Ardèche varié pour tous les goûts et toutes les envies ! Des formules variées pour tous selon la descente que vous souhaitez :

  • A la journée (ou demi-journée), descente de 12, 24 ou 32 kilomètres ou mini-descente de 8 kilomètres
  • Deux jours avec bivouac dans les gorges (site de Gaud ou Gournier) ou avec nuitée hors des gorges (généralement pour des distances de 24 à 32 kilomètres).

Du matériel de qualité et une organisation par des professionnels du canoë-kayak, le tout dans la bonne humeur pour un moment d’eau, de plaisir et de soleil inoubliable !

Vous voulez en savoir plus, consultez sur ce site notre page dédié au Canoe dans les Gorges de l’Ardèche.

Trail des gorges de l’Ardèche

Depuis 2007, le Trail des Gorges de l’Ardèche se plaît à faire partager le plaisir de la course en pleine nature à la découverte du patrimoine naturel et historique des villages du sud-Est de l’Ardèche. Du bord de l’Ardèche sur la place du village, face à la falaise que domine la silhouette médiévale d’Aiguèze, les coureurs s’élancent sous les « pibes » vers les collines, parcourent les bois et la garrigue en surplomb sur les méandres des Gorges, à vallons et contre-vallons, d’une chapelle du XIème à un dolmen, le long de vieilles vignes, d’ormes ou à travers les clapas en pente, et reviennent à St-Martin en dominant le panorama de la fin du val d’Ardèche face au Mont Ventoux. De 20 à 40 kilomètres, le Trail de l’Ardèche propose deux parcours dont une course en équipe. Plus d’info sur le site du trail.

Le Raid Nature du Pont d’Arc

Le Raid Nature du Pont d’Arc est une épreuve incluant une course à pied, un parcours en canoë biplace, une randonnée sportive tout-terrain ou marmittoning et un cross en VTT. Pour tous les accompagnants et visiteurs lors du week-end, l’association Raid Nature du Pont d’Arc met en place diverses animations : Visites des villages alentours, randonnées découvertes autour du pont d’Arc et dans les gorges de l’Ardèche. Un marché de producteurs locaux clôture le week-end sportif le lundi matin à Vallon-Pont-d’Arc sur la place du verger.

Visite de cavités : grottes et avens

Aven d’Orgnac

L’ Aven d’Orgnac (grotte et musée Régional de Préhistoire) :
A Orgnac l’Aven, c’est une des plus grandes cavités du monde qui vous attend (3 hectares pour la partie public sur un site de plus de 32 hectares). Descendez peu à peu dans ce monde souterrain où le temps a façonné un royaume fascinant… Ce sont les sites les plus connus, mais une multitude de grottes et de dolmens se trouve sur le chemin de ceux qui veulent voir ces vestiges majestueux.
Alors, une autre façon de découvrir l’Ardèche, c’est aussi d’aller sous terre, à la recherche de nos origines ! Pour en savoir plus, consultez le site de l’aven d’Orgnac.

La commune de Vallon pont d’Arc

A l’extrême sud du département, Vallon-Pont-d’Arc annonce les fameuses Gorges de l’Ardèche sises dans une réserve naturelle préservée bien que visitée. Présent dans tous les guides internationaux, le village est l’emblème du tourisme dans la région. Il se situe en pleine garrigue et ses airs provençaux charment le visiteur qui aura la possibilité de découvrir divers sites uniques (arche naturelle du Pont d’Arc, grottes, plages, avens, tunnels, dolmens). Les loisirs à sensation y sont bien organisés (descente des gorges en canoë et kayak, escalade, spéléologie), les activités et services touristiques de qualité. L’artisanat est réputé ainsi que les produits du terroir, on les retrouve sur le marché hebdomadaire du dimanche matin. Enfin une exposition sur la grotte Chauvet (la plus ancienne au monde avec des peintures rupestres exceptionnelles) permet de patienter en attendant un espace de reconstitution à l’identique (ouverture prochaine).

En amont de la rivière, la commune de Vallon-Pont-d’Arc est la seule ville aux portes des Gorges de l’Ardèche à quelques encablures du départ de toutes les descentes en Canoë-Kayak. La petite ville d’Ardèche méridionale, qui a pris le nom de la célèbre arche naturelle du Pont d’Arc, est l’emblème du tourisme dans le secteur de la réserve naturelle. Il se situe en pleine garrigue et ses airs provençaux charment le visiteur qui aura la possibilité de découvrir divers sites uniques (sites naturels, grottes, plages, avens, tunnels, dolmens…). Les loisirs à sensation y sont bien organisés (descente des gorges en canoë et kayak, escalade, spéléologie, VTT, randonnée…), les activités et services touristiques de qualité et variés. L’artisanat est réputé ainsi que les produits du terroir, que l’on peut notamment retrouver sur le marché hebdomadaire du dimanche matin.

Informations pratiques

2074 habitants (l’hiver) / 2862 hectares environ / 100 mètres d’altitude en moyenne

Marché tous les dimanche matin, foire annuel en novembre

A voir, à visiter : Le pont d’Arc, les tapisseries d’Aubusson, les gorges de l’Ardèche, les belvédères de la route des gorges, la grotte des Huguenots, la grotte des Tunnels

Animations locales remarquables : Carnaval (mars), fête de la lavande (juillet), fête votive (août), foire annuelle (novembre), marathon international de canoë-kayak (novembre).

Météo actuelle dans la zone

La synthèse des informations météorologiques pour les gorges de l’Ardèche est disponible sur le site de réservations des bivouacs de Gaud et Gournier, gérée par la réserve naturelle et le SGGA :

Au programme du service météo du SGGA :

  • Conditions météo actuelles à Vallon-Pont-d’Arc
  • Situation et intensité des précipitations dans votre région.
  • Taux de pollen actuel à Vallon-Pont-d’Arc
  • Prévisions pour le week-end à Vallon-Pont-d’Arc
  • Prévisions à 10 jours pour Vallon-Pont-d’Arc

Retrouvez ci dessous la météo des prochains jours à Vallon pont d’Arc (entrée des gorges), Saint Martin d’Adèche (Sortie des gorges), Joyeuse (situé à 1/2 heure de Vallon en direction d’Aubenas), d’Aubenas (plus grande ville de l’Ardèche Méridionale que l’on pourrait qualifier de « capitale ardéchoise ») et enfin d’Alès (située plus au Sud dans le département du Gard).

On parle des gorges sur Internet

Sur les réseaux sociaux

➙ Sur Twitter avec le Hashtag #gorgesdelardeche / #VallonPontdarc
➙ Sur Facebook : Page du Syndicat des Gorges / Page de la Communauté de Communes des Gorges de l’Ardèche

Sur les sites & portails d’Ardèche

Gorgesdelardeche.fr / Ardechevideo.com / Aubenas-vals.com / Ardechepleinsud.com / Ardeche.guideweb.com / Ardeche-nature-randonnee.com / Planete-ardechoise.com / Ardeche.gouv.fr

Ailleurs sur le web

Wikipedia / Tripadvisor / Reserves-naturelles.org / Blackandwood.fr / TF1 / Teoros / Avignon-et-provence.com / Grandsitedefrance.com / France-voyage.com / Bastide d’Aguyane

Les Acteurs du territoire

On se doit de leur rendre hommage pour une fois car sans eux rien de tout cela ne serait possible… alors un grand merci à celles et ceux qui oeuvre pour que notre territoire reste ce territoire dont nous sommes fiers
➙ Le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche : voir son site
➙ Le SICTOBA qui traite les ordures de la Basse Ardèche : voir son site
➙ La Communauté de Commune des Gorges de l’Ardèche : voir son site
➙ La Région Rhone Alpes (voir l’ancien site), désormais Auvergne Rhône Alpes : voir le site
➙ Le Département de l’Ardeche : voir son site
➙ Les mairies de toutes les communes allant de Vallon-pont-d’Arc à Saint Martin d’Ardèche
➙ Le Projet du site Classé Pont d’Arc – Chauvet : voir son site
➙ L’Etat français… (voir le site du gouvernement)